Les espaces publics urbains sont souvent peu ou mal utilisés. Avec leur initiative BenchesCollective lancé par le bureau de design urbain situé à Amsterdam, We The City a pour but de mettre un terme à ce laisser-aller en transformant les rues en de gigantesques espaces à vivre outdoor.

Pour beaucoup, les petits bancs devant les résidences privées sont une vision familière lorsque l’on se promène à Amsterdam. Malheureusement, ils jouissent rarement d’une utilisation adéquate. C’est pourquoi l’initiative de BenchesCollective a demandé aux habitants de permettre aux voisins, résidents et passants d’accéder à ces bancs plusieurs fois par an. Dans ces cafés publics de plein air, les gens peuvent ainsi se retrouver et éventuellement entrer en contact avec leurs voisins d’à côté qui partagent leurs paliers depuis des années.

Tous ceux qui possèdent un banc sont invités à « l’ouvrir » en l’inscrivant sur une carte mise à disposition sur le site web de BenchesCollective, et de créer des activités sociales autour pour les amis, les voisins ou les étrangers. C’est aux participants de décider ce qu’ils veulent proposer.

« On peut proposer une collation et des boissons, ou un cours de salsa, une compétition de billes, ou encore faire des œuvres d’art à la craie », explique Jesse Jorg, fondateur de We The City. « Comme on le sent, il n’y a pas de limites ».

Selon Jesse, en prenant possession de l’espace public, les citoyens sont en mesure de créer de nouvelles possibilités d’interactions, nouer des contacts et participer activement à la vie de commune.

« En sommes, cela permet à tout le monde de se sentir chez soi dans son quartier avant de rentrer à la maison. Il y a un rapport étroit avec le bonheur. Les gens sont heureux de savoir qu’ils partagent un espace commun avec autrui. »

Des musiciens en pleine action lors du BenchesCollective à Amsterdam
Quand un banc se met au service de la musique : partage de moments forts sur son palier.

Inspiration thaïlandaise

C’est un voyage à Bangkok qui a inspiré Jesse à lancer BanchesCollective :
« Bangkok est un endroit très animé. Dès qu’on pointe son nez dehors, on sent le dynamisme et l’énergie des gens et des environs ».

À son retour d’Amsterdam, Jesse voulait reproduire ce sentiment d’espace communal partagé. « Ce que nous avons aimé à propos de Bangkok, c’est ce mélange de différentes personnes dans un même espace public ».

La mise en place d’un tel projet à Amsterdam semblait être une évidence. La diversification de l’immobilier à Amsterdam donne lieu à un beau mélange coloré de résidents, étudiants, réfugiés et expatriés inclus.

« Malgré ce contexte pluriculturel, il y a cette tendance à vivre juste à côté des uns des autres sans jamais engager d’interactions », souligne Jesse. « Le trottoir est un espace utilisé par tout le monde, alors pourquoi ne pas se réapproprier ce type d’espace public et en faire un salon partagé ? »

750 bancs prévus dans dix pays

Mais que fait-on si l’on n’a pas de banc à disposition ? « Vous pouvez installer quelques chaises ou encore réserver un banc dans le parc », explique Jesse en faisant référence à la philosophie derrière BenchesCollective : on montre la voie, libre aux gens ensuite d’en faire ce qu’ils veulent.

Ainsi, le collectif donne aux gens l’occasion de créer une expérience unique pour leurs voisins par l’acte de placemaking. Résultat : les bancs ouverts donnent lieu à des initiatives de voisinage : « L’initiative BenchesCollective joue un rôle de catalyseur car elle permet aux gens de partager leurs idées et ainsi de créer une cohésion sociale », ajoute Jesse.

Avec 750 bancs ouverts à travers le monde dans dix différents pays, Jesse espère étendre cette initiative afin de créer davantage d’engouement au-delà des Pays-Bas.

« Pour les communautés internationales, l’idée de BenchesCollective est très attrayante, mais chaque ville est différente en termes de communauté et d’espace public », ajoute Jesse. « Certaines villes sont encore très éloignées de l’idée que les habitants puissent s’approprier un espace public ».

Des enfants créatifs au BenchesCollective d’Amsterdam
Le banc « Salsa » prouve que l’imagination n’a pas de limites.
Le coin nourriture au BenchesCollective d’Amsterdam
S’asseoir et manger.

À la rencontre de nos voisins

Jesse espère qu’en adoptant le concept de BenchesCollective, d’autres villes pourront briser les barrières autour des espaces publics et leurs communautés et profiter d’une expérience partagée. En s’ouvrant au dialogue, les voisinages profiteraient d’une certaine cohésion. « Vous risquez de passer à côté de voisins géniaux si vous ne tentez pas l’expérience ».

BenchesCollective a démontré avec succès à quel point une meilleure compréhension de la valeur de l’espace public – et la force que dégage un groupe uni – peut transformer les villes en communautés prospères. Le 18 septembre a eu lieu l’événement de clôture de la Bench Season 2016.

Avec 450 bancs participants, ce fut sans aucun doute la Journée des Bancs la plus réussie à ce jour. Restez à l’écoute pour Benches Season 2017. Que vous soyez à Amsterdam ou à l’étranger, vous pouvez enregistrer votre banc sur le site BenchesCollective ou réserver un banc près de chez vous pour participer en 2017 !

Pour plus d’informations sur BenchesCollective, visitez leur site Web ou suivez-les sur Facebook et Twitter.