La société sans cash qui se profile est un souci pour les artistes qui égayent nos rues. BuSK, une appli conçue à Londres, est là pour donner le change.

Imagine, tu te promènes, tu tombes sur une performance sensationnelle et tu ne peux rien mettre dans le chapeau car tu es à cours d’espèce. L’angoisse ? Eh bien non, avec The Busking Project, c’est terminé, tu peux faire un don et rester en lien avec tes performeurs préférés.

Mauvaise réputation. Restrictions à la hausse. Disparition de l’argent liquide. Les artistes de rue du monde entier ont de plus en plus de mal à survivre. Nick Broad s’est senti concerné. En 2011, il a traversé trente pays et cinq continents pour filmer et interviewer des artistes de rues. Au final, Broad et deux amis à lui ont lancé The Busking Project. Leur objectif ? Révéler les talents bruts qu’ils ont découverts en chemin et mettre en avant les avantages du spectacle urbain.

« Les artistes de rue nous connectent à notre entourage »

Broad explique « l’humanité s’attarde dans nos villes, en grande partie grâce aux artistes de rues. Nous vivons dans des bulles. De la bulle shopping à la bulle maison en passant par la bulle travail et la bulle transport pendulaire. Les artistes de rue sont les seuls à relier toutes ces bulles et à nous connecter à notre entourage. Vous avez déjà vu le visage d’un enfant s’éclairer de joie ? C’est ça que ces artistes apportent à nos villes. »

Le trio a lancé BuSK en décembre 2015. Cette appli sociale permet de dénicher les artistes performant près de chez soi. Elle sert aussi à faire un don rapide, et sans liquide, aux artistes. Si tu es conquis par le spectacle tu peux t’abonner à l’artiste en question et être tenu au courant de ses actualités. Cerise sur le gâteau non négligeable, l’appli collecte des données sur l’animation rémunérée, soulignant les effets positifs du passage des performeurs en zone urbaine.

Appli BuSK iphone
L’appli BuSK t’aide à localiser et rémunérer tes performeurs favoris.
Photo: Busk

Le spectacle de rue améliore le bien-être psychologique des passants

En prouvant que le spectacle de rue améliore le bien-être psychologique des passants et réinsuffle vie à nos métropoles de plus en plus stérilisées, Broad espère convaincre les autorités locales que les artistes de rues ne sont pas des « mendiants faisant le pitre ». Il s’agit au contraire d’artistes professionnels qui font du bien à leur ville. Broad poursuit : « l’idée n’a rien de romantique. Il suffit de prouver que la performance est un outil bénéfique au tourisme et à l’économie et les autorités vont s’en faire des amis. »

Disponible à Londres, BuSK rend un fier service à des artistes et à leur public dans bien d’autres villes, aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Europe. Le réseau couvert par l’appli va s’étendre cette année, mais les projets de l’équipe restent secrets. « Android est en préparation », dévoile Broad avant de préciser que ce n’est pas tout et que les ajouts feront parler d’eux, mais pour le moment « chut » !

Breakdanseurs à Stroget Copenhague
BuSK a vu le jour en 2015.
Photo: Busk

Pour en savoir plus, va sur le site Internet The Busking Project ou suis l’équipe sur Facebook et Twitter.