Une balade dans les métropoles du globe, un survol du Grand Canyon et une virée en orbite, le tout en une après-midi ? C’est possible grâce à la version dopée de Google Earth, sans quitter ton canapé. Lever de rideau sur l’une des applications de réalité augmentée les plus impressionnantes du marché.

Une décennie après l’introduction de Google Earth, Google lance une version « réalité augmentée » de son programme. Le géant américain de la technologie promet de rendre accessible le moindre recoin de notre planète – soit près de 197 millions de kilomètres carrés de carte virtuelle.

Une femme regarde la Terre à travers Google VR
Le monde au bout des doigts.

Google Earth VR est d’ores et déjà disponible pour les systèmes HTC Vive et Oculus Rift. Après avoir déboursé environ 900 euros pour acquérir les lunettes et le contrôleur, l’utilisateur peut voyager à sa guise au cœur de métropoles comme New York et Paris, ou encore flâner entre les gratte-ciels de Tokyo.

Une expérience inédite de réalité augmentée

À ne manquer sous aucun prétexte, les visites virtuelles des attractions touristiques comme la Tour Eiffel ou le Golden Gate Bridge. Elles sont particulièrement bluffantes. Le fonctionnement du logiciel ressemble à s’y méprendre à celui de Google Earth – à un « détail » près : le monde défile sous tes yeux en trois dimensions.

« Il y a une énorme différence entre la lecture d’un descriptif sur une promenade dans Paris, le visionnage d’une vidéo sur la capitale française et sa visite à proprement parler », affirme Clay Bavor, vice-président en charge de la réalité virtuelle pour Google, au magazine Popular Science. « À mon avis, la réalité virtuelle permet aux gens de faire des expériences et d’accéder plus largement à un certain type d’informations. »

Visites guidées

Si dans la foison de destinations proposées, tu ne trouves pas spontanément la tienne, Google Earth VR te propose des visites guidées. Les touristes virtuels peuvent ainsi s’émerveiller face au dôme de la cathédrale de Florence, admirer le célèbre carrefour de Shibuya à Tokyo ou encore sillonner les verdoyantes alpes suisses. À l’avenir, l’application pourrait même interagir avec les utilisateurs, une toute nouvelle dimension qui leur permettrait non seulement d’explorer le monde, mais aussi d’ajouter leurs propres visites et de les partager avec leurs amis.

Page d’accueil de Google Earth VR
Visites guidées pour les globe-trotters de salon.

Soyons clairs, l’application ne remplace pas un tour du monde en chair et en os : l’utilisateur « glisse » à toute allure à travers les déserts, au bord des falaises et des gratte-ciels. Google Earth VR n’a pas son pareil pour visualiser la taille et la diversité de notre planète. En revanche, rien de tel que ses sens et ses propres yeux pour s’imprégner de l’esprit d’un lieu.

Premières impressions de Google Earth VR :

youtube teaser image

L’application est disponible pour les systèmes HTC Vive et Oculus Rift. Pour en savoir plus, visite le site web de Google Earth VR.