smartville, le site de production de la smart fortwo à Hambach (France), est considéré comme l’un des plus novateurs au monde. Un film institutionnel permet désormais d’en visiter les coulisses.

Lancée à toute vitesse depuis l’espace, la caméra traverse l’atmosphère terrestre et zoome sur une petite localité située à la frontière franco-allemande. Il ne s’agit pas d’un village gaulois, mais de smartville, l’une des usines automobiles les plus modernes et les plus écologiques au monde.

youtube teaser image

C’est ici, près de Hambach en Lorraine, que les citadines du futur voient le jour : la smart fortwo, la smart fortwo cabrio, les modèles smart fortwo BRABUS et la nouvelle smart fortwo electric drive..

Alexandre Zettl consulte des documents dans le paintshop de smartville
Ce n’est pas un vaisseau spatial, mais l’arrière du paintshop de smartville où a lieu l’inspection.
Alexandre Zettl travaille sur ordinateur dans l’usine smartville
Grâce à une technique ultramoderne, les processus de production sont fluides.

Le nouveau film d’entreprise « hello #smartville » jette un regard dans les coulisses des ateliers où depuis 1998, 1 800 coéquipiers ont œuvré à la construction de plus d’1,5 million de smart grâce à des technologies innovantes.

L’usine se distingue par l’efficacité de son organisation dans l’espace, autour d’une pièce maîtresse : sa ligne de montage en forme de plus. Les fournisseurs produisent sur place, à proximité immédiate des « ailes » du plus.

Ils ne livrent les pièces que lorsqu’elles sont nécessaires. La méthode du juste-à-temps, ou encore « principe du collier de perles », est la manière la plus souple et la plus efficiente de construire une voiture, car elle permet d’économiser les coûts exorbitants du stockage et du transport.

Le « mariage » entre la carrosserie et le châssis d’une smart dans l’usine smartville
La production suit le « principe du collier de perles ».

Le système plus, pour une production automobile efficiente

Avant d’être assemblés, les différents modules d’une smart fortwo sont produits dans les halls répartis sur le site. Première phase : près de 500 robots ultramodernes construisent la cellule de sécurité tridion, qui est la charpente de la smart fortwo. Pour ce faire, plus de 250 pièces d’acier sont soudées en 3 000 points. Comme la solide coque d’une noix, la cellule tridion enveloppe les passagers et veille à ce que leur sécurité soit optimale en toute situation.

La carrosserie brute d’une smart
Dans l’atelier de peinture de smartville.

La carrosserie est ensuite acheminée vers le paintshop, l’atelier de peinture. Sept couleurs écologiques à base d’eau forment la palette de coloris dans lesquels une smart peut être déclinée.

Une nouvelle smart est peinte dans l’atelier
Des bras robotisés modernes apposent la peinture sur la carrosserie.

Tandis que la voiture se trouve encore dans le paintshop, les experts préparent l’habillage et les portières. En faisant fondre des granulés plastiques recyclés, ils fabriquent des panneaux de carrosserie en plastique – appelés body panels – particulièrement légers, ultra-souples et résistants. Panneaux et portes sont ensuite rassemblés en sets par véhicule, puis acheminés vers la ligne de montage via une passerelle.

Le moteur, pièce maîtresse de toute smart, a déjà été livré ; il en existe vingt configurations. Pendant que la carrosserie sèche dans l’atelier de peinture, le groupe moto-propulsion est associé à l’essieu arrière sur le châssis. La batterie et le moteur électrique de la nouvelle smart electric drive sont aussi montés ici.

Un collaborateur lors de la production d’une smart dans l’usine smartville
La présence des équipementiers directement sur le site garantit l’efficacité de la production.

De la carrosserie brute à la smart fortwo

La phase finale de la production peut alors commencer : il s’agit de l’assemblage dans les branches du signe plus. À chaque branche son domaine d’action : dans l’aile 1000, on monte le tableau de bord qui est ensuite inséré dans la carrosserie tout juste peinte.

Un collaborateur en tenue smart utilise des composants smart
smartville se distingue par de courtes distances et la livraison des pièces en juste-à-temps.

Le « mariage », qui est l’étape clé de la production, se déroule dans la branche 2000 voisine. Si l’on emploie ce mot, c’est parce que le châssis et la carrosserie sont maintenant unis pour la vie.

Ensuite, dans l’aile 3000, la voiture reçoit son toit, son pare-brise, ses sièges et ses roues. Enfin, les portières et les panneaux de carrosserie sont montés dans l’aile 4000, où est aussi apportée la touche finale. Le processus de production de la smart fortwo aura duré huit heures. Mais elle ne peut pas encore prendre la route.

Un gant blanc devant une smart blanche tout juste peinte
Contrôle qualité rime avec doigté.
Raphaël Schuster contrôle une smart orange
Les véhicules terminés subissent un « check-up » complet.

Il est l’heure du contrôle qualité, qui se déroule dans le « Kern », au centre du plus. Chaque véhicule est passé au crible afin de garantir un résultat impeccable.

L’ultime étape sur la piste d’essai de smartville permet de vérifier l’agilité et la fiabilité de la smart fortwo. C’est là qu’elle obtient le feu vert pour la livraison.

Une smart fortwo bleue dans l’atelier de smartville
Une smart fortwo flambant neuve quitte la rampe de production.

Technologie moderne et normes élevées en matière d’environnement

La smart fortwo est la citadine la plus rigoureuse au monde. Il n’est pas surprenant que le site de Hambach pense à l’avenir de la planète et se distingue par sa propre centrale thermique, par des technologies modernes et des processus de production parfaitement huilés, le tout encadré par des normes élevées en matière environnementale.

Une smart fortwo blanche sur la piste d’essais
La nouvelle smart doit faire ses preuves sur la piste d’essais.
Raphaël Schuster au volant d’une nouvelle smart
Le reflet de Raphaël Schuster dans la vitre d’une smart

Dans l’usine, qui a été récompensée par le « Trophée de l’Excellence Industrielle » dans la catégorie « Meilleure usine » en 2012, un nouveau chapitre de l’avenir de la mobilité s’ouvre avec la nouvelle smart electric drive, qui débarquera chez les concessionnaires dès le mois de mars pour la smart fortwo electric drive et la smart forfour electric drive, puis au début de l’été pour la smart fortwo cabrio electric drive.

Vous voulez assister en live à la production ? Chaque jour, à smartville, smart organise deux visites du montage final d’environ une heure et demie. Les intéressés peuvent s’inscrire à l’adresse communication.hambach@daimler.com