Huit mois, plus d’une quarantaine d’idées, un seul but. Né en 2015, le concours d’idées smart urban pioneers invitait start-ups et projets originaux à soumettre des idées pour améliorer la vie dans les villes d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse. Forts du soutien de ce concours, les trois projets gagnants ont de belles perspectives.

Au commencement se trouvait une question de taille : comment rendre la vie urbaine encore plus agréable ? Avec leurs projets captivants Cabin Spacey, Urban affairs et myLike, les finalistes du concours smart urban pioneers, ont franchi les trois étapes du concours. Finalement, ils l’ont emporté sur plus de 40 soumissions créatives et durables.

Trois trophées modernes (transparents, rouge, jaune, bleu)
Hauts en couleur, les trophées remis aux gagnants

Un jury réputé

Fondateur du portail de voisinage Nebenan.de, le parrain Christian Vollmann était entouré d’une pléiade d’experts composant un jury très polyvalent. L’architecte Ana Sampaio Barros et le rédacteur en chef de Gründerszene Frank Schmiechen ont été rejoints par Joana Breidenbach, fondatrice du portail betterplace.org, Marianne Reeb, universitaire et chercheuse en futur pour Daimler, ainsi que par l’entrepreneur social Renat Heuberger.

Frank Schmiechen chez smart urban pioneers
Frank Schmiechen, rédacteur en chef de Gründerszene, échange des idées avec Simon Becker de Cabin Spacey.

Après avoir évalué les soumissions, les membres du jury ont sélectionné dix projets candidats pour une phase de vote pendant laquelle les lecteurs et lectrices de smart urban stories pouvaient élire leur favori. Au cours d’une dernière étape, les trois finalistes ont eu la possibilité – en plus de la somme d’argent remise par smart – d’être accompagnés dans leur campagne publique de soutien menée sur le site de financement participatif Indiegogo. Les trois projets ont même dépassé leur cible. Le classement ultime découle de la performance des trois équipes durant les trois phases de la compétition.

Remise des prix smart urban pioneers
Au nom d’Urban Affairs, Jochen Küpper accepte le troisième prix.

Le troisième prix, assorti de 10 000 euros, va à l’équipe d’Urban Affairs de Berlin. Jochen Küpper, curateur et co-fondateur du festival, se réjouit : « On peut désormais se concentrer sur la programmation. L’idée d’Urban Affairs n’est pas seulement de montrer de l’art, c’est d’impulser un changement positif sur les territoires urbains. Nous tenons à laisser une trace. » En association avec les habitants, des scientifiques et des spécialistes, Jochen Küpper et ses alliés Luisa Trautmann, Clara Stein et Robert Hummel se consacrent à faire revivre des bâtiments à l’abandon et des friches urbaines grâce à des idées neuves et constructives.

Discours de Jochen Küppers lors de la remise des prix smart urban pioneers
« Nous tenons à laisser une trace. »

Le vent en poupe au bon moment

Jochen Küppert reprend : « Nous avons remarqué qu’Urban Affairs n’est pas seulement un festival. C’est aussi un tremplin durable pour des idées évolutives. Dans cette veine, nous avons initié des interventions dans toute la ville. Nous avons par exemple collaboré avec une artiste de sorte à présenter des vitrines dans les stations de métro, à placer de l’art là où l’on ne s’y attend pas. Le but d’Urban Affairs est de refaçonner l’espace urbain au quotidien. » Le festival en tant que tel aura lieu à la fin de l’automne prochain. Sa devise : trois jours, trois lieux, trois thèmes.

Les fondateurs de Cabin Spacey à la remise des prix smart urban pioneers
Cabin Spacey occupe la deuxième place.

Sur la deuxième marche du podium se trouvent Simon Becker et Andreas Rauch, tout heureux d’empocher 15 000 euros. Ces deux berlinois d’adoption sont les têtes pensantes derrière Cabin Spacey, un drôle de nom pour un projet très sérieux.

Fondateurs de Cabin Spacey
« Les toits sont la plus grande source d’espace en ville. »
Portrait de l’un des fondateurs de Cabin Spacey

Simon Becker explique comme suit le concept de la start-up : « L’idée de Cabin Spacey est d’utiliser la surface libre située sur les toits dans la ville. » Cabin Spacey souhaite implanter des cabanes en bois sur les toits en zone urbaine. Une réponse créative à la hausse des loyers et à la pénurie de logements.

Il poursuit : « Les toits sont la plus grande source d’espace en ville. Andreas et moi aimerions généraliser le concept du micro-logement à toutes les villes. La tendance actuelle délaisse la notion de posséder un bien immobilier au profit de celle permettant son accès et son utilisation. »

Christian Vollmann félicite les fondateurs de Cabin Spacey
Condensé d’esprit pionnier : le parrain Christian Vollmann avec Andreas Rauch et Simon Becker de Cabin Spacey.

Grâce au concours smart urban pioneers, les deux architectes ont le vent en poupe au bon moment souligne Simon Becker. « Participer à ce concours était d’une importance extrême, car cela nous a rappelé la pertinence de notre idée. Et comme nous avons débuté ce projet sans ressources pécuniaires, la somme donnée est un soutien bienvenu. Nous savons que le chemin sera long jusqu’à la réalisation de notre vision, mais nous le suivrons. »

La cerise sur le gâteau

Le premier prix smart urban pioneers assorti de 25 000 euros va à myLike. Le fondateur de la start-up munichoise Uwe Hering a deux raisons de se réjouir : « Nous venons tout juste de lancer l’appli et sommes très enthousiastes. Ce grand prix, c’est la cerise sur le gâteau. »

myLike permet de marquer et partager ses endroits préférés – au sein d’un cercle d’amis de confiance. Avec cette appli, l’équipe myLike souhaite donner à vivre une expérience urbaine riche, authentique et pleine d’inspiration – éloignée des sentiers battus par les guides de voyage. Uwe Hering ajoute : « Nous pouvons désormais nous pencher sur les améliorations à apporter et les nouvelles fonctions à développer. »

Uwe Hering, fondateur de l’appli myLike
Un vent favorable pousse Uwe Hering et son équipe vers la prochaine phase de développement de l’application myLike.
Les gagnants de urban pioneers se photographient avec leur trophée
Instagram pour commencer, le rebord de cheminée pour après.

« L’une de mes fonctions préférées s’appelle Shake it. Tout le monde a vécu ça : la question typique lors de retrouvailles entre amis… où est-ce qu’on va ? Il ne reste qu’à secouer son smartphone et l’appli propose un endroit à proximité. »

Plus que n’importe quelle autre appli, myLike permet de vivre la ville d’une façon très personnelle. « Avec la géolocalisation, on peut marquer tous les endroits de la planète, rappelle Uwe Hering. Je ne pense pas uniquement au café où j’ai mes petites habitudes, mais aussi à mon banc préféré au parc. »

Les lauréats smart urban pioneers : Urban Affairs, myLike, Cabin Spacey
Heureux et fiers, les lauréats de smart urban pioneers.

Bénéficiant d’un joli coup de pouce, les trois projets primés vont pouvoir continuer sur leur lancée respective. Ils sont la preuve que les bonnes idées ne sont pas toujours ignorées et que la vie de la cité peut se façonner mieux – ensemble, dans la joie et la créativité. smart urban stories accompagnera ces projets. Toute ville recèle une mine d’idées et de visions qu’il convient de dénicher jour après jour. Il suffit d’ouvrir les yeux sur son chemin.