Maayan Ziv s’est rendu compte que l’urbanisme néglige bien souvent les espaces exigus entre la rue et les bâtiments. C’est un défi pour tout le monde, pas uniquement pour les personnes à mobilité réduite. Dans l’objectif de compiler des informations sur l’accessibilité des lieux publics et les améliorer, elle a fondé le site Accessnow.

Un métro rapide, des voies de covoiturage et des feux de circulation intelligents sont indispensables aux cités à haute mobilité, en plus des outils comme Yelp et Google Maps qui facilitent la navigation aux utilisateurs.

Pour certaines personnes, la mobilité commence là où il y a une rampe d’accès plutôt que des marches à l’entrée de leur café préféré. Or, jusqu’à récemment, les cartes informant les personnes à mobilité réduite de ces choses étaient rares, ce qui a poussé la fondatrice d’AccessNow Maayan Ziv à agir.

Quand mobilité devient accessibilité

« En tant qu’utilisatrice de fauteuil roulant, je sais combien il est difficile de trouver un lieu accessible », explique Ziv. Frustrée d’arriver devant un bâtiment inaccessible à cause de ces trois marches à l’entrée – alors qu’elle pensait qu’il n’y en aurait pas –, Ziv a vu une occasion extraordinaire d’échanger sur les obstacles urbains.

Elle a fait germer son idée et développé un portail en ligne s’adressant à des millions d’utilisateurs et utilisatrices de par le monde, un site Internet renseignant justement sur les lieux accessibles dans la ville.

Aperçu AccessNow Toronto
AccessNow collecte des informations sur l’accessibilité des espaces publics.

« Pouvoir entrer, faire la fête et rentrer chez soi sans problème. »

Une ville considérée « mobile » remplit divers critères d’accessibilité : possibilité de marcher, engorgement routier limité et système de transports publics efficace. Il en va de même sur AccessNow.

Au lieu d’appliquer des critères communs à tous, la marge d’accessibilité est détaillée selon l’équipement du lieu (toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite, rampe d’accès, ascenseur, braille, type d’espace proposé.)

L’idée est de donner assez d’informations pour que les utilisateurs et utilisatrices puissent décider si ça vaut la peine de se déplacer. Pour Ziv et d’autres membres d’AccessNow – « accessible » signifie : « pouvoir entrer, faire la fête et rentrer chez soi sans problème. »

Carte du monde AccessNow
AccessNow a déjà épinglé des bâtiments dans 180 villes du monde.

Un changement initié par les utilisateurs

En plus de remplir une mission pratique ciblée, Ziv utilise son site pour défendre la cause de l’accessibilité. Elle invite les urbanistes et les responsables de l’accessibilité à travailler avec les données que ses utilisateurs et utilisatrices génèrent pour bâtir ensemble des villes plus accessibles.

Une bonne accessibilité n’est qu’une question de design et de service clientèle. C’est utile à tous. Designers, urbanistes, développeurs, créatifs, makers, bref tous les acteurs et actrices de la ville, devraient réfléchir en termes d’accessibilité dès le début de leur projet. »

AccessNow est un franc succès. Depuis ses débuts, le portail s’est étendu à 180 villes de la planète. Il affiche des épingles au Canada, aux États-Unis, en Australie, au Mexique, en Europe, en Afrique du Sud et ailleurs. Une appli associée est en cours de développement.

« Que votre mobilité soit grande ou restreinte, l’accessibilité vous concernera un jour ou l’autre, plaide Ziv. J’invite dès à présent chacun d’entre vous à rejoindre notre communauté, à créer un monde où tout le monde peut participer. Commencez aujourd’hui en posant votre première épingle sur la carte ! »

Pour en savoir plus, consulte le site d’AccessNow ou suis l’équipe sur TwitterFacebook ou Instagram.