Une pièce, quatre individus et 20 minutes pour s’évader. Le nouveau jeu smart exclusif s’appelle « Escape the Ordinary », un jeu d’évasion requérant esprit d’équipe et réflexion affûtée. Nous avons testé ce jeu d’équipe avant son tour d’Europe.

Conteneur Escape Game
Réfléchis et sors la smart fortwo BRABUS Xclusive cabrio de ce conteneur.

Plus que 60 secondes. Je me crois dans un film d’action hollywoodien. Impossible de décoller mes yeux de l’horloge numérique. 59 secondes. 58. Tout compte à rebours me rend nerveux. Je détourne le regard, mets la clé dans la serrure pour ouvrir la porte du garage. La clé convient mais il ne se passe rien.

Un craquement et puis plus rien. Le compte à rebours ne s’arrête pas lui. 54 secondes. Tic tac, tic tac. Mon équipe me lance des regards pleins d’espoir. J’ai chaud. Avons-nous manqué un indice ? Fait une erreur ?

Une demi-heure plus tôt. Alina, Imogen, Jan et moi écoutons les derniers conseils de Malte, le maître de jeu de notre séance. Il récapitule : « chercher, collecter, combiner ». À nous d’intérioriser cette règle de trois. Le mantra de notre succès. Est-ce utile ?

Nous sommes les participants d’« Escape the Ordinary » [échappe à l’ordinaire], le premier escape game selon smart. Nous allons être enfermés dans une pièce créée pour l’occasion. Il faudra s’en évader en 20 minutes top chrono. Nos armes sont la logique et l’esprit d’équipe. « Criez fort dans la salle quand vous trouvez quelque chose », nous lance Malte avant de fermer la porte derrière lui. J’inspire profondément. Chercher, collecter, combiner. Allez, c’est parti.

Une joueuse trouve la clé dans un tiroir dans la pièce où l’équipe est enfermée
Un indice peut en cacher un autre… qui mènera aux clés de l’auto

Nous sommes entourés de hauts murs noirs brillants, une pièce aménagée comme dans un garage. Sur les murs, nous découvrons un set de tournevis, une nivelle à bulle d’air, des outils de jardinage, un vélo de course datant de Mathusalem et un longskate. On voit même une planche de surf se balancer au-dessus de nos têtes. L’une des parois est en plexiglas. Des gens nous regardent depuis l’extérieur l’air curieux. La tension entre nous est tangible.

Dans deux des coins de la pièce se trouve un trio d’enceintes mystérieuses, entassées, avec de mystérieux inserts ronds. Et au centre trône une smart fortwo cabrio BRABUS Xclusive. On a même droit à la version de luxe. Un signal sonore nous annonce le début du jeu. Un moniteur affiche le temps restant : 19 minutes, 45 secondes.

Souvent appelés Escape Games, les jeux d’évasion sont un phénomène. Issu du jeu vidéo, le concept a été transféré au monde réel. On en trouve désormais dans toutes les villes du monde. Ces boutiques n’accueillent pas que des groupes célébrant un anniversaire. C’est aussi un moyen de fédérer des troupes, de consolider une équipe.

La dynamique de groupe qui se dégage lors d’une tentative d’évasion est tout particulièrement captivante et confondante. On sait tout de suite si le gratte-papier qui monopolise la parole en général peut mettre son envie de diriger de côté et travailler avec les autres. Inversement, on constate que les membres les plus silencieux sont souvent très compétents pour résoudre des problèmes.

Les questions se résolvent en équipe
Où va nous conduire cette énigme ?
Un joueur observe des modèles miniatures de smart
Une joueuse fouille le mobilier du conteneur abritant le jeu

Dans notre cas, nous ne nous connaissons pas mais devons fonctionner comme une équipe. Comment sont mes partenaires ? Alina parait calme. Est-elle aussi retenue au jeu ? Jan a une ferme poignée de main. Serait-il du type dominant ? Et moi, de quoi ai-je l’air à leurs yeux ? J’applique mes souvenirs de jeu sur ordinateur. Je balaye la pièce du regard, à l’affût d’indices, de chiffres et d’objets qui pourraient aller ensemble. Pas de veine. C’est Imogen qui trouve les premiers indices et associe des objets dispersés dans la pièce. À l’aide d’un code chiffré, elle ouvre un cadenas contenant une autre clé. Mais pour quoi faire ?

L’équipe résout l’énigme du jeu d’évasion
Plus d’indices sont dissimulés dans la voiture.

Ces jeux d’évasion ont de quoi intimider, surtout les novices. La situation de départ est saisissante et source de confusion. Quels objets sont importants ? L’ensemble de tournevis placé au mur, est-il là seulement pour décorer ou joue-t-il un rôle crucial ? En plus, une fois que les « éléments » ont été identifiés, il s’agit de bien les combiner. Bien souvent, une énigme en cache une autre, une clé mener à une serrure supplémentaire et finalement… penser de travers peut aider plus qu’on ne le croit.

De fausses vanités et la peur du temps qui presse ont causé la perte de plusieurs parties. On estime le taux d’échec entre 30 et 40 %. C’est bien plus compliqué que ça n’y paraît dans les films et les jeux vidéos. Alors que nous avons trouvé la clé de la voiture par voie détournée, nous sommes loin du but. C’est dans l’auto que nous trouvons davantage d’indices.

Mais je ne veux pas trop en dire, car dévoiler la suite reviendrait à ruiner le succès du jeu. Dans tous les cas, les quatre inconnus que nous étions se sont un peu rapprochés en 20 minutes. Nous avons sué ensemble, essuyé des revers et surmonté des difficultés, sans parler de l’impitoyable compte à rebours. Comble du comble, nous avons passé un bon moment.

Des membres de l’équipe se tapent dans les mains
La porte s’ouvre : une réussite pour toute l‘équipe.

Mais revenons à cette minute fatale. Aux 60 dernières secondes. Je me tiens devant la porte du garage, la clé à la main et j’ignore le compte à rebours. 33 secondes. 32. Par pitié ! Je tourne la clé dans la serrure, j’envoie une prière tout là-haut et la porte du garage crépite. La lumière entre par l’ouverture qui se fait toujours plus grande. Le compte à rebours s’arrête à 28 secondes.

Nous avons réussi et pouvons nous évader par la rampe du garage avec la smart fortwo cabrio BRABUS Xclusive. Ce score ne nous aurait pas permis de remporter le weekend escapade en smart BRABUS, le prix réservé aux meilleurs dans chacune des villes où le jeu « Escape the Ordinary » fera étape. M’enfin, vous pouvez toujours mettre notre expérience à profit.

Alors mon conseil à tous ceux et celles qui se rendront à Hambourg, Vienne, Valence et Rome : ne perdez jamais notre mantra des yeux : « chercher, collecter, combiner ».

Rends-toi dans une ville accueillant le jeu smart « Escape the Ordinary » en tournée :

Hambourg, Allemagne : 16 – 18 septembre 2016, Spielbudenplatz

Vienne, Autriche : 14 – 16 octobre 2016, MuseumsQuartier

Valence, Espagne : 21 – 23 octobre 2016, à préciser

Rome, Italie : 18 – 20 novembre 2016, à préciser