New York a failli avoir son tunnel transparent au-dessus de l’East River. Et comme la Nasa joue un rôle dans cette histoire, nous n’abandonnons pas l’espoir d’un jour franchir le seuil de cette passerelle piétonne.

Ça aurait fait couler de l’encre : une passerelle piétonne gonflable, légère et transparente – permettant de traverser l’East River à New York.

Un grand pas dans l’histoire de la technologie, une rupture avec les conventions. Une connexion de 730 m de long reposant sur l’eau et dotée d’une vue extraordinaire.

Le concept appelé « L Transporter » était une solution proposée à un énorme casse-tête qui se profile pour les New Yorkais. En 2019, la ligne de métro L sera fermée pour rénovation et les travaux devraient durer jusqu’à 36 mois. Cette fermeture signifie d’énormes complications pour les 225 000 personnes effectuant le trajet tous les jours entre Brooklyn et Manhattan.

En 2019, la ligne de métro L reliant Manhattan à Brooklyn sera fermée pour rénovation.
En 2019, la ligne de métro L reliant Manhattan à Brooklyn sera fermée pour rénovation.
Photo : Getty Images / Image source

Entre technologie Hyperloop et NASA

New York doit trouver une alternative efficace au plus tôt. Désireuse d’aider, une fondation locale a lancé un concours d’idées pour créer une solution inédite, significative. 100 visionnaires ont participé – l’idée la plus palpitante provient de l’architecte diplômé de Harvard Gonzalo Cruz et son équipe. C’est bien logique que son concept « L Transporter » ait rejoint les six finalistes.

En fait, Cruz et son équipe travaillent, de jour, pour AECOM, une société d’ingénierie qui peut se targuer d’une grande expertise quand il s’agit d’élaborer des idées futuristes. Elle collabore notamment à la conception de l’Hyperloop, un mode de transport prometteur à très grande vitesse.

« Ce tunnel devait incarner une nouvelle façon de découvrir la ville » rapporte Cruz dont la vision allie technologie futuriste et installation d’art. Mobilité, art, culture et nouvel espace pour New York City, la ville qui se réinvente tous les jours – dit-on.

« Les New Yorkais ont peur de l’eau, cette partie sale de leur ville » poursuit l’intéressé. Voilà une motivation pour le projet insensé : concevoir une structure qui unit les New Yorkais à leur fleuve au moyen d’un « système semi-transparent ». Cela aurait dû se faire avec un matériau synthétique spécial sur 730 m de long : du textile en fibre de verre produit par les chercheurs de la NASA, matériau notamment utilisé pour protéger les tunnels « normaux » des risques d’inondation.

Du plaisir et de l’audace

Cruz reprend : « Nous aurions pu nous la jouer sécurité, avec une idée de transport qui marche à tous les coups, facile à construire et bon marché. Mais nous voulions nous faire plaisir et invoquer l’audace. Nous sommes des designers urbains. Nous voulons présenter de nouvelles approches et possibilités. »

Le projet lauréat au concours d’idées, une sorte de navette fluviale, se fonde sur les infrastructures existantes. Un bon projet, réalisable et réaliste, admet Cruz. « Pour notre part, nous voulions stimuler la pensée. Le L Transporter reste à l’état d’étude, le projet s’arrête là. Mais ce n’est pas comme si New York n’avait jamais marqué de records. »

Dessin d’un tunnel aux couleurs psychédéliques, avec silhouettes de passants
Une esthétique mobile : le tunnel fait de la place pour des installations artistiques lumineuses.
Graphique : AECOM

Juste une question de temps

Et si on cessait de penser stratégique ? Et si on se permettait un regard en arrière et un peu de philosophie ? Doit-on penser à courte durée pour avoir du succès ? Doit-on laisser ses rêves dans son lit au lieu de les convertir en tunnel gonflable pour traverser un fleuve ?

« Non, répond l’architecte. Le L Transporter n’est pas futuriste dans le sens utopique, il est futuriste dans le sens réalité future. » Il faut prendre tout son temps, revoir les plans, réfléchir de nouveau. Et avoir plus de fonds.

« Ces technologies que la NASA utilise actuellement finiront bien par entrer dans tous les domaines possibles, ce n’est qu’une question de temps. » Cruz est d’avis que les idées innovantes seront un plus indéniable à l’avenir, car le monde a besoin d’elles.

Comment améliorer l’heure de pointe ?
Comment améliorer l’heure de pointe ?
Photo : Getty Images / Image Source