Cité aux teintes éternelles, Lisbonne attire des artistes de street art du monde entier. À l’affût de ses lieux les plus fascinants, nous avons conduit la nouvelle smart forfour et rencontré quatre activistes urbains. Serez-vous surpris de savoir qu’ils ont transformé la voiture en œuvre d’art mobile ?

youtube teaser image

Des nuances lilas baignent ses parcs et jardins. Ses carreaux décoratifs en façade captent la lumière. Les rayons dorés de l’astre solaire nimbent le tout d’une brillance constante, réverbérée par les pavés blancs… Lisbonne est sans aucun doute une ville haute en couleurs.

Immanquablement, ses visiteurs empruntent des avenidas imposantes en direction du vieux port. Ils se rendent à la Tour de Belem et admirent des vues panoramiques depuis la statue géante du Christ. Ils marquent parfois étape pour contempler deux énormes ponts sur le Tage. Pour tous, la destination ultime est la même, flâner dans le cœur de la ville, l’incomparable Bairro Alto, la vieille ville et ses allées abruptes et serpentines.

Parfaite pour le Bairro Alto : la smart forfour

Question confort ultime et mobilité en espace restreint, la citadine répond à tous les critères. La smart forfour (diamètre de braquage entre murs : 8,95 m couplé à un indice d’habitabilité exceptionnel de 77 %) se glisse dans le moindre recoin, déjoue avec style les tournants les plus rudes, accueillant élégamment quatre passagers à bord.

Il semble qu’il faudrait disposer de qualités surnaturelles pour se déplacer encore plus vite – comme le patineur professionel Rodrigo Braz Teixeira. Cet as du roller dit « agressif » est on-ne-peut-plus à l’aise sur les pavés lisboètes. Sa souplesse se prête aux escaliers et rampes de la ville. Toutes ses free-rides ne sont certes pas placées sous le sceau de la légalité, mais Rodrigo gère sa conduite en ville avec plus de grâce et d’assurance que la plupart des piétons. Nous l’avons talonné à travers la vieille ville pour ne manquer aucune de ses figures et tricks spectaculaires.

Quatre personnalités – une cité : la ville neuve d’un seul coup d’œil

À Lisbonne, il suffit de détacher son regard des pavés pour découvrir avec bonheur tout se qui se trame sur les murs et découvrir du street art de première classe et des talents comme AKACORLEONE et Kruella d’Enfer. Désireux de mesurer leur ingéniosité devant un support mobile, nous avons demandé à Kruella, assistée de Corleone, de mettre ses facultés au service de la smart forfour. Ils nous ont épaté, franchement, mais voyez par vous-mêmes…

La trépidante Lisbonne reste néanmoins affectée par la crise de l’Euro. De nombreux entrepreneurs et créatifs ont quitté le pays. Ceux qui sont restés ont beaucoup à nous apprendre. Suivez l’exemple de Mariana Duarte Silva, entrepreneure et cofondatrice de Village Underground Lisboa. En un temps record, son centre culturel et site de travail partagé est devenu l’un des espaces les plus panachés de la ville, attirant des créatifs de partout en Europe.

Produit par Jan Wilms & broken bloke Production
Dirigé, filmé, édité et photographié par broken bloke Production
Bande originale : Marten Rux