Paris… la cité de l’amour, de la mode et de la Tour Eiffel. Et pourquoi pas du cyclisme ? La pro d’Instagram miss coolpics, née Joanna Lemanska, a enfourché le vélo électrique smart pour nous présenter ses endroits de prédilection dans la capitale française.

Où te rends-tu en priorité pour vivre le côté historique de la ville ?
Paris ne manque pas de lieux historiques, beaux et mondialement connus. En choisir un n’est pas chose aisée. Mais l’Avenue de l’Opéra est certainement parmi les meilleurs, avec ses façades impressionnantes et son sublime opéra. Une architecture splendide, de vastes percées et une enfilade de boutiques de luxe, c’est probablement la rue la plus élégante de tout Paris. À n’en pas douter, c’est parmi les lieux historiques les plus forts pour prendre des photos et pédaler un peu.

L’Avenue de l’Opéra, lieu historique parisien recommandé par Joanna.
L’Avenue de l’Opéra, lieu historique parisien recommandé par Joanna.
Photo: Joanna Lemanska

Quel est selon toi le lieu incarnant le futur de la ville ?
Beaucoup voient la ville du futur comme une œuvre de science-fiction avec des zones remplies de gratte-ciels en verre, de béton et de modernité. Pour moi, l’avenir urbain est à des lieues de cette vision très cliché. Ma ville du futur est faite de petites communautés locales, durables et autonomes. La tendance actuelle est d’ailleurs plus à la culture de ses aliments dans un jardin communautaire ou même à l’élevage de petits animaux comme des poules et des abeilles… ainsi qu’aux moyens de locomotion électrique.

Paris cache des dizaines de villages urbains de ce genre. L’un de mes préférés est la rue Crémieux avec ses petites maisons colorées, ses jardins fleuris, ses chats et sa tranquillité. Que désirer de plus ? En même temps, le nombre de villages urbains ne cesse d’augmenter (et pas seulement dans Paris). Je suis persuadée que ce sont eux les précurseurs de la ville du futur.

« Ma ville du futur est faite de petites communautés locales, durables et autonomes. »
« Ma ville du futur est faite de petites communautés locales, durables et autonomes. »
Photo: Joanna Lemanska

Où te sens-tu le plus libre dans Paris ?
Je crois que la plus grande sensation de liberté, je l’ai quand je descends la rue de Rivoli à vélo. C’est une super balade à faire au crépuscule – les arcades défilent de part et d’autre, au cœur d’une architecture gracieuse. C’est le plaisir de rouler à l’état pur.

Descendre la rue de Rivoli à vélo, le plaisir de rouler à l’état pur.
Descendre la rue de Rivoli à vélo, le plaisir de rouler à l’état pur.
Photo: Joanna Lemanska

L’espace est précieux dans une agglomération comme Paris. Connais-tu un exemple d’utilisation créative de l’espace dans ta ville ?
Le plan de Paris est très compact. Accueillant plusieurs millions d’habitants, c’est difficile de repousser les limites de la densité de population. Cela dit, la présence d’aires de jeux variées est de plus en plus importante. L’un des meilleurs exemples d’utilisation créative de l’espace public, ce sont les colonnes de Buren, à deux pas du jardin du Palais Royal. Cette œuvre d’art conceptuel comporte une grille plaquée dans la cour et ses intersections sont marquées par des colonnes de hauteur différentes. Les bandes noires et blanches ont un petit côté bonbon rayé. Conçue pour dissimuler les conduits de ventilation d’un bâtiment attentant, l’œuvre a suscité la controverse auprès des Parisiens. Au fil des ans, c’est néanmoins devenu une cour de récréation, un lieu de rencontre et de détente. C’est un excellent exemple d’art dans l’espace public, où la créativité rejoint l’utilité au service des habitants.

Pour Joanna, les colonnes de Buren sont l’un des meilleurs exemples d’utilisation créative de l’espace à Paris.
Pour Joanna, les colonnes de Buren sont l’un des meilleurs exemples d’utilisation créative de l’espace à Paris.
Photo: Joanna Lemanska

Pendant ta virée en smart ebike dans Paris, quand as-tu apprécié à juste titre le coup de pousse non négligeable offert par le moteur électrique ?
À Montmartre, c’est clair. C’est l’un des quartiers les plus pittoresques, mais aussi l’un des plus gros défis pour les cyclistes. On serait bien en peine de trouver un autre quartier comptant plus de rues étroites et serpentines, d’escaliers raides et nombreux et de montées serrées. Pédaler dans Montmartre sans coup de pouce électrique peut vite tourner au cauchemar. Avec le smart ebike en revanche, c’était un régal. Un plaisir de monter, et de monter si vite, sans trop de peine et de se sentir si légère.

« Pédaler dans Montmartre sans coup de pouce électrique peut vite tourner au cauchemar. »
« Pédaler dans Montmartre sans coup de pouce électrique peut vite tourner au cauchemar. »
Photo: Joanna Lemanska

Pour plus de renseignements sur le smart ebike, rends-toi sur le site !