La technologie nous entoure – sans aucun répit. Très utile, elle nous sert à bien des choses. Mais parfois, on ferait volontiers sans.

Nous sommes exposés à la lueur éternelle de nos écrans et extensions de main, nos tâches journalières sont de plus en plus contrôlables, les informations planétaires se transmettent en direct… Cerise sur le gâteau : échangeons des vidéos de chats sur les réseaux sociaux.

Mais s’éloigner de la stimulation constante et de la tyrannie vorace du « j’aime » a du bon. D’où l’invention du moment : l’appli White Spots.

Son nom se traduisant littéralement « points blancs » pourrait évoquer une condition acnéique. Il n’en est rien, c’est une allusion aux zones blanches, aux endroits non connectés. Aux lieux où l’on se trouve en secret, sans avoir besoin de dire à qui que ce soit ce qu’on mange ou combien on s’éclate. Un peu comme un retour aux années 1970, avec moins d’Abba.

.

Présentation de l’appli White Spots sur un écran de smartphone.
Combien de kilomètres avant la première zone blanche ?
Photo : White Spots

Voyage aux confins de l’Internet

Disponible pour iOS et Android (il existe même une super version pour les fans de réalité augmentée), l’appli lève le voile sur tous les relais radios avoisinants et leurs signaux numériques. Elle encourage à rechercher la zone blanche ou de silence la plus proche – le chemin y menant est signalé sur une carte.

Bon, ces zones sont parfois rares. Il se peut que la plus proche soit à une centaine de kilomètres… preuve que le réseau numérique nous cerne jusqu’à l’étouffement.

Jeune homme dans une zone morte idyllique avec l’appli White Spots.
Savoure le moment.
Photo: Getty/Westend61

White Spots est une collaboration entre le designer néerlandais Richard Vijgen, l’artiste Jacqueline Hassink et la réalisatrice de films documentaires Bregtje van de Haak.

La deuxième partie de l’appli présente le travail de van der Haak avec une série de films courts narrant la vie dans les zones non connectées. Depuis le café qui bloque les signaux de téléphone portable au village espagnol où la connectivité est si mauvaise que les habitants recourent au téléphone public de la mairie pour passer un appel.

Le but de ces films n’est pas de dénigrer la technologie numérique – sans téléphone portable, l’appli n’existerait pas. Le but est de souligner combien la connectivité constante nous transforme.

White Spots évoque sûrement un instrument de torture aux natifs de l’ère Internet. Mais pour ceux qui se souviennent d’un temps vécu jadis, avant l’omniprésence du net, c’est très probablement l’outil permettant de faire une pause et de recharger ses batteries (dans tous les sens du terme).

Pour en savoir plus sur White Spots, consulte le site Internet.

Prix : gratuit
Système : iOS 9.0 ou supérieur, Android 4.4 ou supérieur
Taille : 109 Mo