Comme les villes regorgent d’espaces peu attrayants, Better Block, une association à but non lucratif de Dallas, a inventé WikiBlock, une boîte à outils open source permettant aux citoyens d’habiller les rues de leur quartier. Rencontre avec Jason Roberts, l’homme à l’origine de l’initiative.

Vitrines murées, façades grisouteuses, trottoirs étroits… qui ne connaît pas cette vision lugubre de la ville ? Quand, pour des raisons économiques ou urbanistiques, des quartiers se retrouvent privés de leurs piétons et cyclistes, la zone en question perd vite de son attrait.

Jason Roberts, qui habite Dallas, en a fait l’expérience dans son propre quartier et a décidé d’agir. Dans l’objectif d’offrir aux passants une occasion de se délasser, discuter, jouer, faire ses courses ou juste prendre un café, il a lancé Better Block, une association à but non lucratif vouée à relifter des quartiers au point mort.

Mais comment transformer une place publique vide en deux temps trois mouvements ? D’après Roberts, cela se fait en disposant des plantes, des boutiques pop-up et du mobilier urbain : bancs, tables, kiosques, râteliers à vélo, etc. Et pour donner aux habitants de la planète les moyens tonifiants d’agir eux-mêmes, il a créé WikiBlock.

Mobilier et boutiques éphémères construits avec WikiBlock
Du renouveau au royaume (dépassé) du béton.

Une bibliothèque open source

Le site Internet de la bibliothèque open source WikiBlock offre donc un large éventail de mobilier urbain (bancs, chaises, pots de fleur, estrades, barrière pour jardin à bières, kiosque). Ces meubles ne sont pas à vendre, mais bricolables soi-même en en téléchargeant gratuitement les plans.

À l’aide d’une machine CNC, dans un fab lab ou autre atelier, on réalise vite et bien les diverses pièces en contreplaqué. Et à l’instar de tout produit IKEA, ces pièces s’assemblent aisément sans colle, vis ou outil compliqué.

L’idée fait parler d’elle. Les autorités municipales et les urbanistes sont-elles les seules personnes responsables de l’environnement urbain ? Et si on mettait la main à la pâte ? WikiBlock est une bibliothèque open source pour créer du mobilier urbain donnant aux citoyens les moyens de revitaliser leur quartier et de convier leurs voisins et amis à les rejoindre dans leur action.

Nouvelles idées et contributions sont attendues avec impatience pour enrichir le catalogue. Les citadins du monde entier ont ainsi la possibilité de partager leur savoir sur la façon de rendre leur cité plus belle, modulable et agréable à vivre, l’une des solutions les plus praticables émanant de l’économie collaborative.

Une vision informatique de la question urbaine

L’idée de WikiBlock a germé en Jason Roberts, ancien consultant informatique, alors qu’il pédalait dans Vancouver, sur une piste cyclable jalonnée de pots de fleurs.

« Je voulais les mêmes dans ma rue et me suis dit que ce serait facile. Il suffisait de les mesurer, d’obtenir quelques renseignements et de les faire faire à l’identique à la maison. C’est ce que j’appelle de la rétro-ingénierie. »

À l’époque, Robert travaillait déjà en tant que consultant informatique pour la Better Block Foundation, où il s’efforçait de concevoir des solutions urbaines polyvalentes (et donc applicables à divers quartiers et situations).

Inspiré par les initiatives telles Wikihouse et Opendesk offrant des plans en libre accès et permettant à quiconque de moderniser son environnement par le fait du design en kit, Robert a décidé de fonder WikiBlock. « Il s’agissait de remplir l’espace public de mobilier urbain bricolé de ses propres mains. »

Brian Peters, professeur à la Kent State University dans l’Ohio, réserva un accueil chaleureux à Robert. Il demanda à ses étudiants en architecture de créer toute une série de plans clé en main à mettre en accès libre pour donner l’occasion à la foule de pirater son quartier. Il a également expliqué comment une machine ou fraiseuse CNC permettrait de mettre en œuvre les plans imaginés.

Roberts reprend : « Dans le passé, on recourait à des palettes en bois, des cageots et des casiers à bouteilles, enfin tout ce qu’on trouvait pour embellir nos trottoirs. Donc en collaborant avec une université, on tenait à comprendre le processus actuel de fabrication numérique. »

Sorte de rayonnage en contreplaqué construit à partir de plans Wikiblocks
Un kiosque peut se customiser à souhait et en toute créativité.

Sorte de speed dating convivial

Le contreplaqué n’est pas un matériau reconnu pour sa résistance aux intempéries. Voilà l’une des raisons pour lesquelles Roberts voit WikiBlock comme un phénomène éphémère ou pop-up.

« Ce mobilier ne durera pas indéfiniment. L’enjeu véritable de l’action réside dans la création d’un lien social et la mobilisation citoyenne. S’il est difficile de mesurer la valeur de cet impact, je pense que la façon dont on amène des gens à travailler ensemble sur des questions en lien avec leur environnement direct est vraiment importante. »

Roberts approfondit en plaisantant : « Wikiblock est une sorte de speed dating convivial. Les liens créés quand on travaille ensemble sont très durables. Entrepreneurs, officiels et résidents font connaissance et se font confiance en très peu de temps. »

« En fait, nous facilitons l’engagement de la communauté. Nous souhaitons créer de nouveaux outils et de nouvelles ressources pour que les habitants d’une même ville ou d’un même quartier se rencontrent et bâtissent, littéralement, un nouvel avenir. »

Boutiques éphémères placée devant des magasins abandonnés
La devanture de boutiques désaffectées revit grâce aux boutiques pop-up.

Avec WikiBlock, tout le monde devient décorateur urbain

Roberts conclut en disant : « Les villes, grandes agglos et petits quartiers du monde entier sont confrontés aux mêmes lacunes : manque d’interaction et de lien social, absence de convivialité. Des outils sont là pour nous rappeler quelles sont les valeurs que nous partageons et les points sur lesquels nous nous entendons. Des endroits propices au bonheur et où l’on peut tisser des liens, tout le monde en veut. »

Boutique et café pop-up
Envie de faire une pause ?
Enseigne du café Akron Coffee Roasters
Comptoir éphémère conçu suivant des plans mis en accès libre par Wikiblock

En donnant la possibilité à tout le monde de devenir décorateur urbain, WikiBlock démocratise la qualité, les plans et les moyens techniques de production directe.

En tant qu’intervention sociale au niveau communautaire, il se pourrait bien que l’idée ne booste pas seulement la prise en main au niveau local, mais pose aussi les jalons d’un mouvement international.

Consulte le site de WikiBlock ou suis l’équipe de Better Block sur Twitter, Instagram et Facebook.